top of page

Droit à la vulnérabilité

Pouvoir se sentir vulnérable



fond silhouette de femme INTUARTE
Vignette du post "Vulnérabilité"

"Je me rappelle de ton accompagnement et de ta synchronisation qui m'avait semblé tellement naturelle. J'avais trouvé ça simple de te faire confiance. Tu n'as rien poussé, rien forcé, juste accompagner, à mon rythme. Je n'avais rien à te prouver, rien à faire pour.. enfin..ce que je veux dire, c'est que c'est ok de déposer ses masques à côté de sa chaise lorsqu'on est avec toi je trouve. En plus je te sentais forte pour nous deux, pour moi, au cas où. Et ça c'est énorme je trouve."


Droit à la vulnérabilité : nous avons tous le droit d'être et de nous sentir vulnérables


Le retour ci-dessus d'une de mes collègues m’a fait réfléchir à la vulnérabilité, et à la puissance qui naît de la reconnaissance et de l’acceptation de notre vulnérabilité.


Cela dit, encore faut-il pouvoir accéder à des espaces qui invitent vraiment à cela.


Mais quand ces espaces existent, j’ai pu constater, aussi bien à titre personnel que professionnel, qu’ils nous offrent la possibilité de reconnaître que nos moments de vulnérabilité ne sont pas une faiblesse mais plutôt une invitation à créer des liens plus forts et plus authentiques . Et pour moi ces liens sont au cœur de la notion de CARE. La création de ces liens est d’ailleurs en soi (pour moi) presque un acte militant, dans une société qui prône l’individualisme.


Proposer des espaces permettant aux personnes qui le souhaitent, de pouvoir déposer leurs masques, d’être accompagné.e.s à leur rythme dans un contexte où la pression s’évanouit pour laisser place à l’authenticité, à une connexion où l’on ne ressent pas le besoin de se prouver, de créer du lien….c’est vraiment ce vers quoi je m’efforce de tendre dans le cadre de ma pratique d’accompagnante.


Pour moi, cet échange délicat entre la vulnérabilité et l'accompagnement crée un refuge où l'on peut s'épanouir et se sentir soutenu.e. Dans une société qui « valorise » la force, l’indépendance, la confiance en soi…etc, il est vital de se rappeler l'importance de ces espaces SAFE, ces havres où la vulnérabilité est non seulement acceptée, mais accueillie comme un droit, une part essentielle de notre humanité et je pense qu’il est nécessaire de multiplier ces endroits, peu importe la forme qu’ils prendront.


Je vous invite donc à une petite introspection :


Identifiez les espaces dans votre vie où vous vous sentez en sécurité pour être vulnérable, et demandez-vous de quelle manière vous pouvez les cultiver et les valoriser?


Et n'hésitez pas à partager en commentaire !


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page